Réouverture pour Antoine !

Le 12 Janvier 2021, Antoine, ex-animateur socio-culturel, conseiller municipal et membre du collectif des Mutilé.e.s, a été convoqué par une nouvelle juge d’instruction sous ordre du Procureur Général de Bordeaux dans le cadre de la réouverture de son dossier, il nous raconte :

« Hier après-midi a débuté officiellement l’instruction qui fait suite à la réouverture de ma plainte contre Christophe Castaner et Didier Lallement.

Cette plainte avait été classée sans suite par le procureur de la République, se basant sur une enquête de l’IGPN ridicule. Le dossier qui ne faisait que quelques pages était si flagrant dans sa volonté d’expédier ma plainte et le procureur si prompt à s’en débarrasser que son supérieur hiérarchique le procureur général a jugé qu’il était nécessaire de rouvrir l’enquête pour y apporter de vraies réponses. Ils avaient tout de même osé justifier à l’époque ce classement sans suite par cette odieuse raison: « Nous n’avons pas été en mesure d’identifier le policier qui vous a tiré dessus. »

C’était sans compter sur la pugnacité de mon avocat Jean-François Blanco et sur la conscience professionnelle du procureur général de Bordeaux Vincent Lesclous qui auront permis l’ouverture de cette instruction. Je les remercie énormément car cette instruction signifie qu’une nouvelle enquête va avoir lieu. Une enquête qui ne sera pas réalisée par l’IGPN sous le joug du ministre de l’intérieur (visé directement par ma plainte) mais par la juge d’instruction qui n’est pas juge et parti dans cette affaire.

Cette audition n’était bien sûr que le début d’un long processus que je compte bien mener jusqu’au bout afin de prouver légalement la dangerosité des grenades explosives, de les faire TOUTES interdire et de faire condamner la chaîne de commandement qui a permis leur utilisation en sachant pertinemment qu’elles peuvent nous blesser et nous tuer.

Je remercie tout particulièrement les camarades des Mutilés pour l’exemple, des Gilets Jaunes et de Bordeaux en Luttes qui sont venus me soutenir pour ce coup d’envoi et je vous promet de vous tenir au courant de la suite de notre combat contre les Armes Sub-létales !!! »

En sortant :

Cette plainte pour « mutilation volontaire » visant le préfet Lallement et le ministre de l’intérieur Castaner rappelle que la GLI-F4 était déjà considérée dangereuse lors des faits, qu’ils en connaissait les risques.

En effet, en 2014, à la suite du décès de Rémi Fraisse par une grenade OF-F1, un rapport de l’IGGN/IGPN préconisait le retrait de la grenade OF-F1 mais le maintien de la GLI-F4 tout en en reconnaissant la dangerosité.

Fin 2016, la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées sur le projet de loi de finances pour 2017 du Sénat écrit : «Des études sont en cours sur l’évolution des grenades en dotation au sein des EGM, en coordination avec la police nationale. L’objectif de ces études est le remplacement des grenades GLI F4 par des grenades assourdissantes lacrymogènes sans explosif.»

En Janvier 2018, Alsetex publie un rapport mentionnant les raisons pour lesquelles les GLI-F4 seront remplacées par les GM2L.

Six mois après ce rapport et trois avant le début des Gilets Jaunes, l’État annonce que même s’il n’y aura plus de commande (car plus de production) «La GLI F4 sera utilisée jusqu’à épuisement des stocks ». Libération.

Mais ce n’est qu’en Janvier 2020 et après avoir utilisé bon nombre de ces grenades sur les Gilets Jaunes en blessant de nombreux et dont 5 verront leurs mains arrachées que le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner sort en héros humaniste en déclarant qu’il « pense qu’il nous faut retirer les GLI-F4 », décision qui n’était ni la sienne, ni nouvelle, juste annoncée au bon moment.

Il était donc conscient, à travers l’ensemble de ces rapports, des risques qu’encouraient de prendre la décision d’utiliser ces grenades sur des manifestants, c’est en ce sens que le recours juridique s’impose.

Force pour ce combat, nous tiendrons informé des avancées de la procédure.

Pour le soutenir, nous soutenir : https://www.helloasso.com/associations/comite-vertigo/formulaires/2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *